Les détenus d’IRA rackettés et volés à l’intérieur des prisons nouakchottoises

prisonLe groupe des détenus comprenant le Dr. Saad Ould Louleid, arrêtés le lendemain de l’incarsération de Biram, Brahime et Djiby continue à subir les sévices des geôliers du régime esclavagiste de Ould Abdel Aziz. En dépit de nombre de plaintes adressées aux autorités pénitentiaires, les militants d’IRA sont toujours la cible de harcélement, d’incitation des prisonniers de droit commun connus pour leur dangerosité et de violence physique et verbale. Mais cette semaine, ils furent l’objet de racket et de vol qualifiés. L’opération a été montée sous l’égide d’un haut gradé de la Garde, le dénommé Didi Ould Nemine, capitaine de son état. Sans raison apparente, l’officier ordonna une fouille approfondie de la cellule que partage le docteur Saad avec d’autres détenus. Pendant la fouille, les détenus sont tenus à l’écart. Après cette fouille surprise, Saad remarqua la disparition d’une somme d’argent qui était en sa possession ainsi qu’une montre de valeur et quelques autres effets personnels qu’il gardait avec lui.

Remarquant le vol, il alerta l’administration pénitentiaire qui lui confirma qu’aucune consignation d’objets trouvés lors de la fouille ne fut faite dans ses registres. Il est donc clair, que l’officier de la Garde avait gardé pour lui l’argent, la montre et les effets personnels du prisonnier Saad Ould Louleid.

Laisser un commentaire

- Powered by MG WebDesign.fr
Translate »